• Rue Magua 2 # 1
  • (509) 43096420
  • mtoureau@yahoo.fr

$

NEEDED DONATION
PHASES
0%

$

COLLECTED DONATION
In

Equité du genre

Projet :
Promotion du leadership des femmes dans la production de la violence basée sur la femme.
Le projet se propose d’intensifier la participation de la société civile au développement démocratique du pays, notamment en soutenant la mise en œuvre d’interventions à caractère éducatif, artistique et culturel dans le but de stimuler une culture de la paix et de tolérance. Vu l’expérience de l’ASDE/KF et des leçons tirés d’autres pays, l’ASDE/KF a opté de favoriser l’approche d’équité du genre pour l’ensemble des interventions ; priorité sera ainsi donnée aux structures sociales locales de femmes et aux organisations qui luttent pour l’équité du genre. Augmenter le rôle des femmes dans le leadership local et la vie communautaire de l’Artibonite, plus diminuer la violence. Le projet sera développé dans le département de l’Artibonite, plus spécifiquement dans les communes de Saint-Marc, Gonaïves, Ennery et marmelade. Le projet vise particulièrement les organisations des jeunes, de femmes et les journalistes.
L’ASDE/KF à la pratique de valoriser le potentiel artistique et sportif parmi ses partenaires en utilisant de manière efficace et efficiente des représentations théâtrales et musicale comme matériels outils de sensibilisation d’éducation et des évènements sportifs comme occasion de rencontre avec le support de PODUIM MOBILE de Konesans Fanmi ( unité mobile équipé de matériels et outils multimédia mise au service du projet par l’ASDE/KF avec des techniciens et animateurs expérimentés dans la mobilisation communautaires en accueillant des « stars » locaux(sportifs, artistes, personnalités) comme transmetteurs de message. De cette façon des « ambassadeurs/ ambassadrice» de la paix sont recrutés parmi des personnalités locales, artistes et sportifs connu(e)s la multiplication et la répétition des messages changeront graduellement la mentalité et le comportement des membres de la population. Les bénéficiaires instruments directs sont la population de la zone d’intervention, notamment les jeunes des deux sexes, estimées à un peu plus que 200 000 personnes.
Comme bénéficiaire instrumentaux, on trouve les structures de base, vecteurs du projet. Environ 23 associations de jeunes et de femmes, organisées en 21 cellules d’animation communautaires(en tout 130 représentants des organisations avec une majorité minimale 2/3 de femmes), qui se réunissent régulièrement depuis 32 ans dans le cadre du projet « Projet de Services et d’Education Sanitaire Mobile et Autonomisation des femmes pour la prévention du VIH/SIDA Bas Artibonite» financé par le fond mondial.
Cette cellule de coordination, avec l’appui technique de l’ASD/KF, fera un inventaire descriptif des structures de femmes existantes dans la zone. Elle organise ensuite une assemblée générale des membres des cellules, avec des animateurs de l’ASDE/KF comme accompagnateurs/ facilitateurs. Lors de cette réunion on identifiera des micro-projets pouvant contribuer à l’installation d’un climat de non-violence ainsi que la formation de groupement de femmes dans la zone qui seront responsables de l’exécution ;l’ASDE/KF fonctionnera durant tout le cycle du projet comme espace central de rencontre entre la base et les bailleurs de fonds et jouera le rôle d’accompagnateurs technique. Les micro-projets seront gérés par les associations locales de femmes avec financement mis à leur disposition. L’ASDE/KF est responsable de l’ensemble de l’intervention et du suivi du projet vis-à-vis du bailleur de fonds.

Quant aux stratégies et approches, le projet se réalisé en étroite collaboration avec des structures sociales préexistantes dans le milieu d’intervention spécialement les groupements de femmes. L’ASDE/KF est en contact avec plusieurs organisations avec lesquelles elle travaille depuis plusieurs années dans le cadre d’un projet de lutte contre le sida : clubs culturels et sportifs, association d’artisans, encadrés par des leaders naturels qui ont fait preuve d’engagement dans leur milieu.
Les activités du projet, dans la majorité des cas devront être planifiées et organisés par les institutions et organisations associées à l’action. Les interventions de support technique et financier seront entreprises au niveau du bureau de gestion du projet pour féliciter et appuyer l’exécution des activités de terrain.