• Rue Magua 2 # 1
  • (509) 43096420
  • mtoureau@yahoo.fr

Nos expériences

Au cours de ses 26 années d’expérience, l’ASDE/KF a bénéficié du support financier d’un grand nombre de bailleurs de fonds pour l’implémentation de projets. Les principaux partenaires financiers sont les suivants : l’USAID, l’UNICEF, le FNUAP, l’OPS/OMS, l’ACDI, BIT, BID, Futurs Group International, l’Union Européenne, le Plan International et Fonds Mondial de lutte contre le sida. À cet enseigne, ci-après se trouve quelques uns des projets  exécutés  avec un réel succès incluant les matériels produits et le nombre de personnes formées.

  • De 1988 à 1995, Konesans Fanmi a développé à travers les dix (10) départements géographique du pays, le programme d’éducation parentale et mobilisation sociale en faveur de la Survie et le Développement de l’enfant dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Pour la réalisation de ce projet un partenariat a été développé avec l’UNICEF et 95 institutions internationales et nationales. Cette triple alliance a permis la conduite de différentes campagnes dans des endroits les plus reculés du pays, la diffusion de messages éducatifs gratuitement sur les droits, survie et développement de l’enfant à travers 35 media sur tout le territoire. Un  kit de formation des professionnels et d’éducation parentale  en survie et développement de l’enfant a été développé et utilisé. Le contenu de ce kit de matériels didactiques est basé sur le document de référence de l’UNICEF « Savoir pour Sauver ». Ce kit de formation et d’éducation  comprend : Le guide du formateur ; b) Le  livret des parents ; c) Un jeu de 14 grandes pour l’éducation des parents ; d) Les leçons audio sur cassettes reparties en 12 chapitres pour l’éducation des parents. Suite à une évaluation du programme, il a été révélé que 300 formateurs des institutions publiques et privées des secteurs de santé et éducation, quatre mille trois cent cinquante huit (4.358) agents d’éducation communautaires issus des organisations de base et cinquante sept mille sept cent (57.700) parents formés.

 

  • Poursuivant le Programme d’éducation parentale, de 1995 à 2000 l’ASDE/KF a conçu une nouvelle intervention visant spécifiquement les enfants, et a été mis en œuvre dans sept (7) départements géographiques du pays à travers la formation des enseignants pour inculquer aux enfants un savoir et savoir faire sur les thèmes de survie et développement de l’enfant. Pour ce programme précis, financé par L’Unicef en accord avec le MENFP, des modules de formation à l’usage des enseignants ont été développés. Environ 800 enseignants ont bénéficié de cette formation.

 

  • Prise en charge de l’Enfant par l’enfant. De 1996 à 1998, Konesans Fanmi a aussi assuré la formation des enseignants et le curriculum de formation  produit a été utilisé à la satisfaction du Plan et des enseignants. Il s’agissait d’un l’appel à proposition du Plan International pour la formation de quatre (400) enseignants des écoles de la Croix des Bouquets et de Cité Soleil, et la production d’un guide de formation sur des problèmes de santé, d’environnement, de droits et de protection auxquels font face les enfants dans la garde de leurs jeunes frères et sœurs.

 

  • Mise en place de Cellules d’Animation Communautaires (CAC) dans les quartiers défavorisés de Port-au Prince, de 1998 à 2000 dans les quartiers défavorisées de Port-au Prince avec pour partenaire l’UNICEF et le Ministère des affaires sociales et du travail (MAST). Ce projet de formation et d’éducation des organisations communautaires de base en survie et développement de l’enfant consistait à mettre en place des pairs éducateurs à travers la constitution de cellules d’animation Communautaire afin de mener des actions structurées de sensibilisation et d’information au bénéfice des familles. Dans le cadre de ce projet, cent (100) Cellules d’animation communautaires ont été formées et ont réalisé des sessions d’information  pour douze mille (12.000) membres de leurs communautés.

 

  • Dynamisation des cellules dans les quartiers défavorisés de Port-au Prince de 2001 à 2002 avec pour partenaire l’UNICEF et le Ministère des affaires sociales et du travail (MAST) dans les zones marginales (Pétion-Ville, Delmas 2, Carrefour, Bel-air, Martissant). Ce projet de renforcement a permis la formation continue de 120 Cellules d’animation communautaires en éducation, en survie et développement et protection de l’enfant pour leurs membres et dans leurs communautés d’appartenance. seize mille (16.000) personnes ont été sensibilisées dans les quartiers défavorisés de Port-au –Prince.

 

  • Genre en appui à la promotion des femmes rurales avec pour partenaire ACDI de 2000 à 2002. Ce projet a été mis en place dans les localités rurales de Kenscoff et Furcy et visait particulièrement les femmes défavorisées en vue promouvoir des changements de comportements en matière de Santé de la Reproduction/Planning familial et équité de genre. Ce programme a été développé en partenariat avec AFE NEG KOMBIT. Il a permis de former  trente cinq (35) auxiliaires et agents communautaires de cette structure, assurer la formation de et l’éducation de plus de trois mille neuf cent (3.900) femmes paysannes à travers les causeries communautaires.

 

  • Habilitation des Femmes et Promotion de la Santé Familiale (HS-2004/USAID), de 2001 à 2004. Ce projet a été mis en œuvre au niveau de certaines des départements du Sud, Sud-est, l’Ouest, le nord et l’Artibonite. Il a permis de mobiliser environ vingt (20) organisations de femmes par département. La mise en place de Cellules d’animation communautaires a permis d’identifier cent (100) membres de ces organisations répondant aux critères de choix et qui ont été formées sur les thèmes de santé de la reproduction, VIH/sida, équité de genre et santé infantile.

 

  • Intégration des organisations de Femmes à la promotion de la Santé sexuelle et reproductive et à la promotion de l’équité de genre, de 2003 à 2005. Ce projet a été réalisé en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP). A travers ce projet qui a été mis en place dans les départements du Nord-est et du Nord, Konesans Fanmi a mobilisé quarante (40) organisations Communautaires de femmes.et a organisé des causeries éducatives pour environ quatorze mille (14.000) membres de leurs organisations et leurs communautés.

 

  •  Projet d’éducation familiale et sanitaire pour la prévention du VIH/SIDA en partenariat avec le Fonds Mondial de lutte contre la malaria, le SIDA et la tuberculose, de 2003 à 2011. Il s’agissait de former par année environ cent (100) enseignants de quarante (40) écoles sur les thèmes d’éducation sexuelle pour une réplique dans les salles de classes. Egalement. ont été formés cinquante (50) membres de la presse pour la production  de messages et la diffusion de leçons audio préparées dans le cadre du projet. Pour mener à bien ce programme qui a été développé en collaboration avec la direction départementale du sud est de l’éducation nationale, un kit de matériels pédagogiques ont été produits. Ce dernier comprend le guide du maitre, le cahier de l’élève et les leçons audio qui sont diffusées en renforcement à l’intervention des maitres dans les écoles mais aussi pour dans un souci de sensibiliser la population et particulièrement les parents. Quatre vingt (80) postes de radio ont été remis aux  écoles participantes au projet pour l’éducation sexuelle à distance. Plus de  cent mille (100.000) élèves ont bénéficié des sessions d’éducation dans les salles de classes, les leçons ont été diffusées 3 fois par semaine, et plus de cinq cents mille (500.000) personnes ont été ciblées à travers l’audience cumulée des différentes stations de radio partenaires du projet.

 

  • De 2004 à 2005, Initiative média avec Haïti Santé 2004 et l’USAID.  Ce projet a été mis place dans l’objectif de stimuler la participation des media dans la diffusion de l’information sanitaire. Il a été développé dans les départements du Nord, de l’Ouest, du Sud, du Sud-est et de l’Artibonite. Un module de formation «  Comment travailler avec les médias » a été développé en collaboration avec John Hopking University et a été utilisé dans la formation de deux cents (200) journalistes et reporteurs de la presse parlée, écrite et télévisée et aussi une centaine (100) de personnels cadres du Ministère de la santé publique et de la population. Il comprend des thèmes tels que le journalisme social, la communication sociale, relations media et santé et une phase pratique de production de reportages et documentaires, des sessions pratiques d’interview pour les cadres du MSPP et de travail en commun avec les journalistes. Ce matériel est désormais utilisé par l’ASDE/KF dans tous ses projets pour la formation des journalistes.

 

  • De 2005 à 2006, les enfants au centre de l’agenda des futurs élus haïtiens. Il s’agit d’un projet de plaidoyer et mobilisation sociale avec la participation des enfants avec pour partenaire l’UNICEF. Ces enfants ont bénéficié d’une formation en plaidoyer pour être à même de faire passer leur cahier de charge auprès des candidats. Ils ont été accompagnés pour préparer leur document de plaidoyer, les présenter aux différents candidats et ensuite faire une visite au parlement Haïtien pour un suivi avec les élus.

 

  • De 2007 à 2009,  Mobilisation des jeunes et Education à la santé et à la vie en milieux scolaire et communautaire avec pour partenaire l’UNICEF. Ce projet qui s’est déroulé à Ganthier a permis de former quatre vingt (80) enseignants de vingt (20) écoles sur les thèmes de santé infantile, protection de l’environnement, gestion des risques et des catastrophes naturels, VIH/SIDA et grossesses précoce, nutrition pour des sessions dans les salles de classe. Ces thèmes ont été ensuite développés pour les parents d’élèves et les écoliers. Environ deux cents (200) enfants ont été formés à la stratégie d’éducation par l’art et la culture pour transmettre l’information à leurs pairs et ont pu sensibiliser dans leurs écoles et communautés près de cinq mille (5000)  jeunes et parents.

 

  • Sensibilisation sur le VIH, la violence basée sur le genre autour des jeux de l’amitié Haïtien-dominicains (4 éditions) de 2007 à 2011 avec pour partenaires COH, UNICEF, FNUAP, ONUSIDA. Konesans Fanmi a assuré la sensibilisation des athlètes et de la population sur les thèmes d’éducation civique, violences basées sur le genre, prévention du VIH/SIDA et grossesse précoce. Environ cinquante mille (50.000) à soixante mille (60.000) personnes ont été sensibilisées par zone d’intervention et par année avec le support de l’Unité mobile multimédia de la Caravane.

 

  • Mobilisation des femmes pour la promotion des droits humains dans le Bas-Artibonite en partenariat avec l’Union Européenne, de 2007 à 2010. Cent (100) Cellules d’animation  Communautaires ont été formées pour la promotion de la paix et droits humains et ont bénéficié de sessions de formation sur de nouveaux thèmes tels que : gestion des conflits, relation entre violences basées sur le genre et santé des femmes, promotion de la paix, plaidoyer et communication. A travers les rassemblements et journées communautaires et tournées de la Caravane environ vingt trois mille (23.000) personnes ont été sensibilisées.

 

  • Education à la vie et à la citoyenneté dans la commune de Ganthier de 2008 à 2010 avec pour partenaire l’Union Européenne. Ce projet qui ciblait les écoliers a permis de mettre en place des cellules d’animation de jeunes pour l’éducation de leurs pairs et de leurs parents. Cent cinquante (150) enfants ont constitués les membres de Cellule d’Animation de Jeunes et plus de cinquante (50) professeurs ont été formés. Environ mille deux cents (1.200) parents ont participé aux sessions de sensibilisation.

 

  • Services Mobiles d’éducation sanitaire, et d’autonomisation des Femmes pour la prévention du VIH/SIDA, de 2003 à 2011, avec pour partenaires le Fonds Mondial de lutte contre la malaria, le SIDA et la malaria.

 

A) Environ cent vingt (120) Cellules d’Animation Communautaires du bas Artibonite ont bénéficié de sessions de formation continue sur la prévention du VIH, la santé de la reproduction et genre pour l’organisation de sessions d’éducation de groupe et de grands rassemblements communautaires. Ces séances d’éducation de masse ont conduit à la sensibilisation de douze mille (12.000) à seize mille (16.000) personnes par année. Un curriculum de formation sur la prévention du VIH, santé de la reproduction et genre a été mis à contribution pour former les femmes.

B) La Caravane d’éducation et de services de santé (CARESS) qui est une initiative de l’Alliance pour la Survie et le Développement de l’Enfant (ASDE/Konesans Fanmi) dans le cadre d’un financement du Fonds Mondial. Elle constitue un axe prioritaire d’intervention en communication de proximité pour atteindre les gens vivant en milieux rural et urbain ayant un faible accès à l’information et au divertissement. Elle s’appuie sur un ensemble d’activités socioculturelles sous forme d’animation itinérante dans le but d’informer, sensibiliser et prodiguer des conseils pratiques sur la santé de la reproduction les IST/VIH/SIDA la violence à l’encontre des femmes, la santé infantile, l’assainissement, les droits de l’enfant. Les tournées de la caravane s’appuient sur une stratégie de mobilisation sociale et communautaire. La caravane est une plateforme multimédia d’éducation ayant pour support un camion modulable en podium, un système de projection sur écran géant, un système de sonorisation pour un large public, un groupe électrogène pour une autonomie en électricité et des véhicules pour le transport des matériels et personnels. Présentement, la caravane a déjà effectué plus de quatre vingt (80) tournées à travers neuf (9) départements du pays. Que ce soit dans l’ouest, le Nord, le Centre, l’Artibonite ou le Sud-est, toutes ces tournées ont démontré la capacité de mobilisation de cet outil novateur dans l’éducation et la sensibilisation de la population sur des thèmes prioritaires en Haïti et ont permis aux participants de bénéficier d’un moment de loisirs. Konesans Fanmi est l’unique institution du pays disposant d’une caravane de cette envergure.

  • Dépistage communautaire aux IST-VIH

Des séances de dépistages communautaires ont été systématiquement sont effectuées à chaque sortie de la Caravane d’éducation et des Services de Santé (CARESS). Une structure composée de tentes et de matériel nécessaire pour le dépistage est disponible pour le personnel de santé déployé à cette fin. Pour la prise en charge immédiate et le suivi des personnes dépistées, les sites de CDV sont impliqués à travers la présence de leur personnel. Cette activité a été réalisée aussi bien avec le financement de plusieurs bailleurs dont le Fonds Mondial. Près de cent vingt mille 120.000) à cent cinquante mille (150.000) personnes sont touchées par les séances de sensibilisation et de prévention. Plus de six cent mille à sept cent cinquante mille  (600.000 à 750.000) condoms ont été distribués ainsi que des dépliants, affiches. Par ailleurs plus de  trois mille cinq cent à cinq mille personnes ont bénéficiés du conseil et du dépistage volontaire au VIH.

  • Fora pour la participation des enfants et des jeunes à la refondation et au renouveau d’Haïti (Mouvman mete men). De 2010 à 2012 l’UNICEF, Konesans Fanmi en partenariat avec le MJSAC ont décidé de mobiliser les représentants des jeunes à travers les 10 départements géographiques du pays en leur offrant des formations. Environ 780 jeunes ont pris part aux quatre Fora et ont bénéficié des sessions sur l’entreprenariat, la gestion des risques et désastres, le VIH/sida, les multimédia (Internet, radio, vidéo, photographie, SMS).

 

  • Agir pour la protection des femmes et des enfants dans les communes de Cabaret et de l’Arcahaie, de 2014 à 2015, avec pour partenaire HPP_AKSE et l’USAID. En vue de  diminuer l’incidence des violations des droits de la personne et d’élargir l’accès aux soins et aux traitements par l’offre de services de lutte contre les violences basées sur le genre  et de protection de l’enfant cinquante (50) personnes issues de treize (13) organisations de base ont reçu des formations à la prévention des violences basées sur le genre et sur les techniques. Cent vingt deux (122) personnes  dont soixante huit (68)  femme et cinquante quatre (54) hommes ainsi que des représentants étatiques de la santé, de la justice, de la police et du secteur éducatif ont participé à un atelier d’orientation des leaders et des professionnels contre la violence faite aux femmes et aux enfants. Dix sept (17) représentants de la presse parlée et écrite ont pris part à une session d’orientation des médias sur la problématique de la violence faite aux femmes et aux enfants et les principes étatiques de reportage des cas de violence et nouvelles lois. Un effectif de cent (102) enfants soit cinquante huit (58) filles et quarante quatre (44) garçons ont reçu un encadrement artistique pour qu’ils puissent s’épanouir, exprimer leurs émotions et de faire le déplacement de leur vécu par rapport a leurs conditions familiales et risque de violence. Un total de cinquante deux (52) enfants et prés d’une dizaine de femmes victimes de violences ont bénéficié de séances de prise en charge psychologique et de focus groupe. Deux tournées de sensibilisation de masse ont été effectuées dans l’optique d’informer et de divertir les différents secteurs de la population par des activités socioculturelles qui ont permis de toucher plus de deux mille (2000) personnes. Ces activités ont été réalisées avec le support de l’unité mobile multimédia de la Caravane d’Education et de Service de Santé CARESS.

 

  • Intégration du genre, VIH Sida et Premiers soins sur les chantiers de reconstruction d’Haïti,  de 2014 à nos jours, est un projet en cours d’exécution, financé la BID à travers  le MTPTC. Dans le cadre de ce projet, Konesans Fanmi a déjà formé cent cinquante (150) femmes en VIH, violence basée sur le genre et en communication, cinquante femmes sur les métiers de la construction. Huit cent (800) femmes ont été sensibilisées sur l’autonomisation lors de la journée internationale de la femme le 8 mars 2015. L’acquisition d’un camion a été faite pour la mise en place d’une clinique mobile. Aussi, un centre multifonction a été aménagé pour la réalisation des activités du projet et pour le fonctionnement d’une Cellule d’Animation de Jeunes.

 

  • Organisation d’événements

En plus des nombreuses interventions que l’institution effectue dans le social, Konesans Fanmi assure aussi la coordination et l’organisation d’événements avec le financement de plusieurs partenaires nationaux et internationaux, entre autres : Le lancement officiel de projet, la commémoration de journées internationales et nationales, l’animation communautaire lors des fêtes patronales, des événements sportifs et de sensibilisation des jeunes.

BENEFITS: